• Quel bonheur d’être deux

    Enlacés l’un dans l’autre

    Et les yeux dans les yeux

    Quand on est amoureux

     

    Quel bonheur d’être deux

    Pour l’enfant assoiffé

    De caresses, de baisers

    Que l’on doit protéger

     

    La joie est bien plus grande

    De voir par deux paires d’yeux

    Grandir auprès de soi

    Ce qu’on a fait de mieux

     

     

    Quel bonheur d’être deux

    Quand jeunesse  s’envole

    Et que l’on voit piteux

    Nos rides au coin des yeux

     

    Quel bonheur d’être deux

    Quand la peur vous étrangle

    De souffrir, de mourir

    Ou d’être malheureux

     

     

     

    On se serre dans les bras

    Pour mieux se rassurer

    Et quand le mal est là

    On est deux pour pleurer.

     

    Quel bonheur d’être deux

    Quand la vie se termine

    Que le corps tombe en ruine

    Et l’esprit n’est pas mieux

     

    Quel bonheur d’être deux

    Quand la mort nous emporte

    Même si elle est plus forte

    Que l’union de deux vieux.

     

    On prend la main de l’autre

    Même si elle tremble un peu

    Que ses yeux dans les vôtres

    Ne voient plus de ciel bleu.

     

    Quel bonheur d’être deux

    Enlacés l’un dans l’autre

    Et les yeux dans les yeux

    Quand on est amoureux !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires