• - Marie, Marie

     

    Louis Amade en a écrit les simples et émouvantes paroles et Gilbert Bécaud a composé la musique et l'a magnifiquement interprétée. J'ai eu envie de m'y essayer.

     

    Marie, Marie, (Gilbert Bécaud, Louis Amade) 1959

     

     

    A Pâques ou à la mi-carême
    Quand je serai libéré
    Lorsque j'aurai fini ma peine
    Ah que j'irai t'embrasser
    Dans notre jardin d'Angleterre
    Les roses ont dû refleurir
    Si tu en portais à ma mère
    Ça me ferait bien plaisir

    Marie, Marie
    Ecris donc plus souvent
    Marie, Marie
    Au quatorze mille deux cent

    J'travaille à la bibliothèque
    Je m'invente du bon temps
    J'ai pour amis tous les poètes
    Beaudelaire, Châteaubriand
    Pour nous ici quoi qu'on en pense
    Ils sont vraiment très gentils
    On a du dessert le dimanche
    Du poisson le vendredi

    Marie, Marie
    Ecris donc plus souvent
    Marie, Marie
    Au quatorze mille deux cent

    A Pâques ou à la mi-carême
    Il reviendra bien le temps
    Où tu pourras dire je t'aime
    Au quatorze mille deux cent

     


    votre commentaire
  • - Le blues de l'absence

     

    Prenez un bon "back track" de blues sur le net, ajoutez y un maladroit solo de guitare et quelques tremolos d'harmonica. Écrivez et chantez quelques paroles tristes et voilà mon "blues de l'absence" !

     

     

     

    Quand t'étais là, j'en avais marre

    De tes reproches et ton cafard.

     J'aurais voulu ma liberté,

     Prendre de l'air et respirer.

     

    REFRAIN :

    Mais t'es partie, tu n'es plus là

    Et je suis mal de vivr(e) sans toi.

     

    Quand t'étais là tu m'épuisais

    Par tes plaintes et tes jérémiades.

    Pour t'oublier, je m’enivrais

    Ou m'enfuyais seul, en balade.

     

    REFRAIN

     

    INSTRUMENTAL

     

    Quand t'étais là on s'engueulait.

    Plus d'amour ni même de tendresse.

    Même toute nue je t'ignorais.

    J'allais ailleurs voir d'autres fesses.

     

    REFRAIN

     

    Quand t'étais là je n'savais pas

    Que, malgré tout, j'avais besoin

    De ta présence auprès de moi

    Je suis perdu quand tu es loin

     

    Car t'es partie, tu n'es plus là.

    J'espère qu'un jour tu reviendras

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires