• - Alleluia (d'après Léonard Cohen)

     

     

     

    Devant mes yeux la page est blanche

    Sous mon stylo, quelques mots dansent

    Forment une phrase, jettent une idée, je l'écris.

     

    Sur ses huit pieds voici le vers

    Puis un autre pour faire la paire.

    Sonne la rime, vient le refrain, c'est parti !

     

    Alléluia, Alléluia

    Alléluia, Alléluia

     

    En quatre vers, vient le couplet

    Quelques ratures, c'est corrigé.

    Il faut le lire, le réciter, faire du bruit.

     

    Mais un couplet, c'est pas assez

    Il faudrait bien en ajouter

    Deux ou trois, déclinant l'idée, bien sentis.

     

    Alléluia, alléluia

    Alléluia, alléluia

     

    Ensuite je saisis ma guitare

    Joue quelques accords au hasard

    Fredonne un air, puis le reprends

    C'est joli.

     

    Puis je m'approche du micro

    Pour enregistrer le solo

    Ne pas oublier ce bout de

    Mélodie

     

    Alléluia, alléluia

    Alléluia, Alléluia

     

    Ça y est, je peux enfin chanter

    L'amour, la mort, la liberté

    Mes joies, mes peurs, mes doutes aussi

    Mes soucis.

     

    En deux trois notes et quelques vers

    J'aurai semé quelques poussières

    De ma pensée, de mes idées,

    De ma vie.

     

    Alléluia, Alléluia

    Alléluia, Alléluia

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires