• - Mistral Gagnant

     

     

     

    A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi

    Et regarder les gens tant qu'il en a

    Te parler du bon temps qu'est mort ou qui reviendra

    En serrant dans ma main tes petits doigts

    Puis donner à bouffer à des pigeons idiots

    Leur filer des coups d' pieds pour de faux

    Et entendre ton rire qui lézarde les murs

    Qui sait surtout guérir mes blessures

    Te raconter un peu comment j'étais minot

    Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand

    Car-en-sac et Minto, caramel à un franc

    Et les mistrals gagnants

     

    A remarcher sous la pluie cinq minutes avec toi

    Et regarder la vie tant qu'il en a

    Te raconter la Terre en te bouffant des yeux

    Te parler de ta mère un petit peu

    Et sauter dans les flaques pour la faire râler

    Bousiller nos godasses et s' marrer

    Et entendre ton rire comme on entend la mer

    S'arrêter, repartir en arrière

    Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères

    Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres

    Et nous niquaient les dents

    Et les mistrals gagnants

     

    A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi

    Et regarder le soleil qui s'en va

    Te parler du bon temps qui est mort et je m'en fou

    Te dire que les méchants c'est pas nous

    Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux

    Car ils ont l'avantage d'être deux

    Et entendre ton rire s'envoler aussi haut

    Que s'envolent les cris des oiseaux

    Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie

    Et l'aimer même si le temps est assassin

    Et emporte avec lui les rires des enfants

    Et les mistrals gagnants

    Et les mistrals gagnants


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires